Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bannire_site_credespo

Centre de Recherche et d'Etude en Droit et Science Politique (CREDESPO)

Léo Hamon

Léo HAMON

(1908-1993)

leo_hamonAvocat, résistant, homme politique et universitaire français. Né Lew Goldenberg, il conserve après la Libération son nom de guerre, Léo Hamon.

Après des études à la faculté de droit de l'université de Paris et à la faculté de lettres de la Sorbonne, il exerce le métier d’avocat à la Cour d'appel de Paris, à compter de 1930, et devient secrétaire de la Conférence du stage des avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'Etat. Il obtient son doctorat en droit en 1932, avec une thèse sur « Le Conseil d'Etat, juge de fait », prix de thèse de la Faculté de Paris.

Durant la guerre, une fois démobilisé, il prend part à la Résistance comme rédacteur au journal clandestin « Combat », diffusé dans le Languedoc, puis devient responsable de l'action ouvrière de « Combat » pour la région toulousaine. Membre du comité national de lutte contre la déportation, il se signala durant la guerre, notamment par la destruction, au siège du Service du Travail Obligatoire (STO) à Paris, du fichier de la classe 42, appelée à partir travailler en Allemagne. Vice-Président du comité parisien de la Libération, c'est en grande partie grâce à son action que la destruction de nombreux édifices de la capitale, envisagée par l'occupant, a pu être évitée.

"Gaulliste de gauche", il deviendra après guerre, conseiller municipal de Paris en 1945, puis conseiller de la République (sénateur) de 1946 à 1958, avant de devenir député de l'Essonne en 1968. Il sera ensuite secrétaire d’Etat porte parole du gouvernement de Jacques Chaban-Delmas de 1969 à 1972, puis secrétaire d’Etat chargé de la participation et de l’intéressement au sein du cabinet de Jacques Chaban-Delmas en 1972.

Agrégé de droit public, il devient professeur à la faculté de droit de Dijon à partir de 1959, où il fonde le Centre d’étude et de recherche politique (CERPO). Il devient ensuite professeur à la faculté de droit d'Orléans (1966), puis de Paris (à partir 1968) ainsi qu’à l'Institut des Hautes études d'outre-mer (1960-1964). Il est à l’origine, aux côtés notamment de Maurice Duverger, Madeleine Grawitz et Marcel Merle, de la fondation du Département de Science politique de l’université Paris 1 Sorbonne, en 1969. En plus de sa carrière de praticien du droit et de la politique, ses recherches universitaires l'ont mené à s'intéresser à des sujets aussi variés que l'histoire et la vie politique française et africaine, le droit constitutionnel, la personnalisation du pouvoir, les questions de défense, la politique étrangère, le socialisme, la laïcité, l'histoire du droit ou encore l'organisation administrative de la France.

Le colloque "L'oeuvre de Léo Hamon : Thèmes et figures" s'est tenu les 26 et 27 mai 2011, à la Faculté de droit et de science politique de Dijon.

 

 

Sources :

-Crédit photographique © Assemblée nationale

-« Léo Hamon » sur le site de l’Association Georges Pompidou

-« Léo Hamon » sur le site de l’Encyclopédie Universalis

-« Léo Hamon » sur le site du Sénat

-UFR111 Science politique - Paris 1

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

L'agenda du CREDESPO

Regards croisés sur Hayek jeudi 2 février | 08:30 - 17:00

Tout l'agenda Proposer un événement

Publications du CREDESPO

logo HAL

Université de Bourgogne